Pourquoi associer VMC double flux et puits canadien ?

Puits canadien et VMC double flux

Une bonne ventilation est indispensable pour maintenir une atmosphère saine dans la maison.

Cependant, si la ventilation est nécessaire, elle ne doit pas se faire au détriment des économies d’énergie. Car, une ventilation classique fait entrer de l’air froid et rejette l’air chaud à l’extérieur. Cela fait inévitablement grimper la facture de chauffage. Or, en associant une VMC double flux et un puits canadien, il est possible de réchauffer l’air entrant et de récupérer la chaleur de l’air sortant.

Comment fonctionne une VMC double flux ?

La ventilation mécanique contrôlée à double flux consiste à récupérer la chaleur de l’air avant son évacuation pour chauffer l’air entrant. La VMC double flux est un système très intéressant car, selon les modèles, elle permet de récupérer jusqu’à 90% de la chaleur de l’air sortant.

Comment fonctionne un puits canadien ?

Le puits canadien utilise la chaleur du sol pour chauffer la maison : l’air est capté par un système de ventilation à l’extérieur de la maison et se réchauffe en passant dans un conduit enterré à une profondeur d’1,5 m au moins. L’air chaud est ensuite injecté dans la maison par un système de soufflage.

Pourquoi associer VMC double flux et puits canadien ?

Il est tout à fait possible de raccorder l’arrivée d’air du puits canadien à une VMC double flux. Ainsi, l’air qui entre dans la maison a été chauffé par le puits canadien, et bénéficie en plus de la chaleur récupérée par la VMC double flux. Ce système permet de réduire considérablement les dépenses de chauffage.

De plus, en été, ce système combiné VMC double flux et puits canadien peut jouer le rôle de climatiseur naturel. En effet, à 1,5 m de profondeur, la température, d’environ 12°C, est constante : elle est plus élevée que la température extérieure en hiver et plus basse que la température extérieure en été.

Ainsi, l’association VMC double flux et puits canadien pourrait permettre de faire 20% d’économies d’énergie. Cependant, l’installation d’une VMC double flux et d’un puits canadien nécessitent des travaux. Enfin, le puits canadien permet rarement d’assurer la totalité des besoins en chauffage d’une habitation, c’est pourquoi il est souvent indispensable d’opter pour un chauffage d’appoint.

Rubrique :